La dispersion du code dans FileMaker

Développer dans FileMaker nécessite d’utiliser plusieurs modules de ce logiciel: le gestionnaire de la la structure (Tables et champs) le graphe des liens, le créateur de script, les modèles, les listes de valeur, sans parler des boutons programmables, des déclencheurs de scripts, des fonctions personnalisées, et des menus personnalisés.

Si l’on étudie un exemple simple, une valeur calculée présente dans un champ, celle-ci peut être calculée de plusieurs manières:
–  dans un bouton présent dans un écran (modèle)
– Dans la définition de la rubrique elle-même
– dans un script
– Dans une fonction personnalisé, appelée par un script ou un calcul de rubrique

Tout ceci conduit à une dispersion du code. Cela nous oblige, pour effectuer une maintenance ou une modification, à une recherche et un débroussaillage qui peut être fastidieux et générateur de pertes de temps.

Pour ces raisons, l’expérience et l’habitude m’ont petit à petit pousser à laisser de coté des fonctions comme les menus ou les fonctions personnalisés.

Tags: , ,

Posted in développement, simplicité


Laisser un commentaire