Nomenclature simplifiée

La nomenclature dans FileMaker et notamment la nomenclature des rubriques est importante en développement. FileMaker. FileMaker le rappelle dans son document « FileMaker Development Conventions » .

Il faut se rappeler cependant pourquoi on fait cela : dans un but de clarté, et de rapididité de relecture, quand on revient soi-même sur un développement que l’on a pas touché depuis un an, ou quand un autre développeur veut modifier celui-ci.

Je partage entièerement les grands principes de nommage décrit par FileMaker : utilisation des majuscules, minuscule, des caractères « _ » ou « – »   . Mais sur les rubriques clé (primaires, secondaires…) mon expérience m’a poussé à utiliser une autre politique de nommage. En effet, FileMaker nous conseille d’ajouter les lettres suivantes, z k, p, l, a, t,     etc.. pour non seulement identifier rapidement la rubrique clé en question mais aussi pour  savoir tout de suite comment elle est faite, tout cela sans avoir à aller dans la fenêtre d’edition des rubriques.

Mon expérience m’a plutôt poussé à utiliser le système suivant : une clé commence toujours par « Id« . Si je suis dans la table Factures, la clé primaire de cette table s’appelera tout simplement IdFacture. Toujours dans le même principe, les clé secondaires seront IdClient, IdProjet etc… Le nom me dit tout de suite si je manipule une clé primaire ou secondaire: dans la table Facture, la clé IdClient ne peut être que secondaire, et ainsi de suite….

Quand à vouloir connaitre la nature elle-même de la clé (texte, nombre etc…), pour moi, quand je suis en train de développer un script par exemple, cela ne présente pas beaucoup d’intéret, car les opérations que l’on programme à ce moment là sont essentiellement des copies de valeur d’une table à une autre, et aussi parce que mes clés sont presque essentiellement des clés numériques automatiquement incrémentées.

Le résultat est là, beaucoup simple et lisible, presque « littéraire »:

Posted in développement, simplicité